Login
Update on our work in the Kakuma Refugee Camp

 
As we embark on a new calendar year, I would like to provide you with an update on our work in North West Kenya.  As a company, we have been contributing to bettering the lives of those in the Kakuma Camp over the past 8 years.  We have worked collaboratively with refugees in the Camp- and in partnership with the United Nations High Commissioner for Refugees (UNHCR) to inform and provide our support.  Our first project was to build a Community Technology Access Centre (CTA).  Opened in January 2012, the CTA has provided over 3174 computer and typing classes in Kakuma.  Our second initiative and where our focus remains today, was to build and support the operations of the Morneau Shepell Secondary School for Girls a boarding school – focused on providing education to some of the most vulnerable young people in the Camp.
 
This month, we celebrate a Kakuma milestone.  It was four years ago, on January 13, 2014 when the Morneau Shepell Secondary School for Girls opened its doors for the first time.  The school also celebrated another milestone recently, 77 young women graduated from the school this past December.  This is the second class to graduate from the school and the first class to graduate having completed all four years at the Morneau Shepell Secondary School for Girls.   The school has become synonymous with quality education, last year, the Morneau Shepell Secondary School for Girls achieved the highest result for a female student in the Turkana West sub-county and Kakuma Camp schools.  At every opportunity, the students have told us how hard they are working on their academics, the opportunity of a lifetime not lost on these 343 students.  These students are closer to their dreams of becoming neurosurgeons, teachers and writers in part due to the opportunity of a secondary education and the generous support.   

Thank you to all those who have contributed to our efforts in the Kakuma Refugee Camp- the work is truly making a difference in the lives of these young women.
 

----------------------------------------------------------------------------------------------------

Nouvelles concernant nos activités au camp de réfugiés de Kakuma

 
Alors que nous commençons une nouvelle année, je tiens à faire le point sur notre travail dans le nord-ouest du Kenya. En tant qu’entreprise, nous contribuons depuis huit ans à améliorer la vie des réfugiés dans le camp de Kakuma. Nous travaillons en collaboration avec les réfugiés du camp, ainsi qu’en partenariat avec le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR), pour les informer et les soutenir. Notre premier projet visait à construire un centre communautaire d’accès à la technologie (CCAT). Ouvert en janvier 2012, ce centre a donné plus de 3 174 cours sur les rudiments de l’informatique à Kakuma. Notre deuxième projet, qui demeure notre objectif principal, consistait à bâtir l’école secondaire pour filles Morneau Shepell, un pensionnat axé sur l’éducation de certaines des jeunes les plus vulnérables du camp, ainsi qu’à soutenir ses activités.
 
Ce mois-ci, nous célébrons une étape importante pour Kakuma. Il y a quatre ans, soit le 13 janvier 2014, l’école secondaire pour filles Morneau Shepell ouvrait ses portes. L’école a également célébré une autre étape importante récemment : 77 jeunes femmes ont reçu leur diplôme de l’école en décembre dernier. C’est la deuxième cohorte de diplômées de l’école secondaire pour filles Morneau Shepell et la première à y avoir effectué leurs quatre années d’études au complet. L’école est devenue synonyme d’éducation de qualité. En effet, l’année dernière, une de ses étudiantes a obtenu les meilleurs résultats du sous-comté de Turkana Ouest et des écoles du camp de Kakuma. Chaque fois que les étudiantes ont pu nous faire part de leurs commentaires, elles nous ont dit à quel point elles travaillaient dur pour réussir à l’école, sachant qu’il s’agit d’une occasion qui ne se présente qu’une fois dans la vie pour ces 343 étudiantes. Ces dernières se rapprochent davantage de la réalisation de leur rêve de devenir neurochirurgienne, enseignante et écrivaine, notamment grâce à la possibilité d’accéder à des études secondaires et de bénéficier d’un soutien généreux.
 
Merci à tous ceux qui ont contribué aux efforts que nous déployons dans le camp de réfugiés de Kakuma, car nous produisons vraiment un effet positif dans la vie de ces jeunes femmes.